L'ennui

by Guerilla Poubelle

/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.
    Purchasable with gift card

      name your price

     

  • Record/Vinyl + Digital Album

    Includes unlimited streaming of L'ennui via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 14 days

      €15 EUR or more 

     

  • Buy it from our webstore !

1.
L’enfer des vivants n’est pas à venir, Regarde, il est déjà là Obsédés par les frontières D’architectures invisibles La propriété privée En guise de sanctuaire J’habite les ruines du présent L’angoisse du quotidien Nous sommes les prochains survivants Une humanité superflue Condamnée à errer Sous-prolétariat, zombies-clients Consommateurs résignés The Present’s borders Modern world is obsessed with borders, boundaries.. today’s architecture and how our cities are organized are just another way capitalism found to alienate us and create an exacerbated feeling of fear. We live like survivors in a post apocalyptic world filled with barricaded wrecked buildings and dangerous neighbors...
2.
La chute 02:47
Être roi de ses humeurs reste le privilège du plus grand nombre À la fois juge et pénitent, le singe grimace face à son ombre On n’a jamais franchement médité dans une cellule de prison Un métier, une famille Des loisirs organisés confortables Être comme tout le monde n’a jamais été aussi fade On a chargé le veau sacré sur le corbillard de l’angoisse L'homme moderne ne doute plus, il a appris à trembler pour sa place On pleurniche devant la fumée et les flammes d’une cathédrale On baise machinalement sur les cendres froides du code du travail Inutiles dans nos jobs, fatigués dans nos vies Inutiles dans nos jobs, fatigués dans nos vies Mourir d’ennui n’a jamais été aussi fade "The Fall" "La Chute" (The Fall) is a philosophical novel by Albert Camus. Camus broaches the theme of the "modern man" and blames the whole human kind. He deplores the lack of sense in our life, the boredom inherent in these modern times. Useless jobs, immured families and comfortable leisures make us apathetic.
3.
Les rêveurs rêvent Les savants savent Les chercheurs cherchent Et les casseurs cassent Les gagnants gagnent Toujours plus Les perdants perdent Encore une fois Les consommateurs consomment trop Les économistes comptent les corps Les passeurs passent Et les nageurs sombrent Les flicards gazent Et les fêtards tombent Les dominants dominent Et les menteurs mentent Et les chômeurs doivent se justifier "Losers Gonna Lose" This is just a frontal song about how injustices seem inalterable sometimes. How "winners" always win and us losers seem condemned to lose forever..
4.
On justifie les bourreaux Devant l’urgence écologique On suremballe les lucides Excédés d’esprit critique La fiction du progrès est insalubre Nous sommes les déchets de ce monde absurde La terre tremble encore Entre une lune rouge et un soleil noir Le train de la fin du monde A déjà quitté sa dernière gare Nous sommes les déchets de ce monde absurde "Apocalypse of John 6:12" This is when the Sixth Seal is opened, it’s the last one before the end of the world. While the ecological emergency is more dramatic than ever, the ruling capitalist class is telling us what we can call "stories" or "fictions" about progress, about unlimited growth... individual actions won’t be enough to reverse the trend. We need a new collective narrative, we need a change of paradigm.
5.
Les descendants de Thiers ont bien bossé Il n’y a plus de canon à confisquer La faillite du système est ordinaire Bercée par une violence réactionnaire Pas de plaque, pas de nom de rue Pas de larme versée sur nos fleurs Pas de statue, pas de Sacré-Cœur Enfoui sous les débris des grandes villes Le dernier des rats protège sa famille Aveuglé par les gaz et les défaites Confus entre justice et baïonnettes "The Battle of Paris" 2018 and 2019 have been very strong in terms of police repression and violence in France, and especially during the "Gilets Jaunes" protests in Paris. Many demonstrators lost eyes, hands or got pulmonary damages and at least 15 died in 2019. This song draws a parallel between this and the tragic massacre against the Paris Commune in 1871. La Commune was a radical socialist and revolutionary autonomous government that ruled Paris from March 18 to May 28 1871. The National Guard took over Paris and ended the Paris Commune during what we called "La Semaine sanglante" (bloody week). 20.000 were killed !!
6.
De périphrases en métaphores filées L’ascenseur social a été piraté Entre magouilles immobilières Et marchés publics en jachère Les victimes du peuple sont devenues millionnaires Ça passe les feuilles d’imposition au vocoder À la fois héros du peuple et agresseurs Le ridicule ne tue pas même Le plus dangereux des gangsters Des Volfoni à Tony Montana Entre la croix et la bannière De belles bagnoles en liasses de thunes Planquées dans les poches des peignoirs "Between Booba and Balkany" This song draws a parallel between Booba, a famous rapper and Balkany who is a corrupted politician. They both are tragic symbols of the area where I live. Booba’s message, like many other mainstream artists, is all about making money, being rich, driving fancy cars wrapped in oppressive, misogynistic, homophobic language, which is similar to that from right wing ultra-liberal, corrupted, embezzling, tax-fraudulent politicians.
7.
Le mythe du trou de la Sécu La chimère des fraudes sociales La fable de l’assistanat La rhétorique des dominants Nos caisses de solidarité Sont vidées à coup d’oxymores Amen à la main invisible Le fantasme du coffre-fort Il n’y a pas de juste milieu Du mépris de classe aux bris de glace Ils sont nos voitures Ils sont nos machines à laver Les assurances de nos toitures Ils sont nos machines à café Le même café qu’on nous vend Qui nous porte à leurs abattoirs La main gauche qui nourrit Le poing droit qui nous arrache nos vies "The Heist of the Century" The gap between the ruling class and the stockholder is getting smaller everyday. In France and everywhere else those partners in crime are emptying our welfare funds and breaking our public services up. Economy is trying to justify this but it’s all about profit for a chosen few. We should be working for us.
8.
On déguste la vie À la petite cuillère Comme un bon gros plat de merde Nos frères bêtes à chagrin Traînent leurs sacs de misère Sous l’œil des actionnaires La complaisance du silence N'arrache plus aucune larme La revanche de la sueur A déposé toutes ses armes Le monarque absolu N’épargne rien ni personne Du haut de son arrogance Entre l’aigle et la foudre À l’ombre de sa couronne Il cire ses ordonnances Alors on ferme nos gueules Le capital est assis dessus Avec son gros cul seul Et toute la poussière de nos rues Je suis mort de froid Dans mon confort intérieur Je suis mort de honte Dans un corps qui m’autorise tout Je suis mort d’ennui En été comme en hiver Je suis mort de peur "The Eagle and the Thunderbolt" Those are the symbols of Jupiter, god of the gods. We like to mock French president Macron by calling him "Jupiter". It’s a song about how capitalism, and Macron in particular, exist, rule and speak without any empathy for the working class.
9.
Ça brunche en parlant d’acheter un appart L’empathie lacérée, mais le discours reste intact Ça parle à son banquier de sa sueur épargnable Des convictions maigres, mais des rires gras plein la table Ça pense mériter de la vue que ça a Ça a hérité de la vie que ça a Est-ce qu’on passera l’arme à droite ? Les insomnies Netflix nous endorment la révolte Le temps libre sacrifié nous fatigue la colère La sortie des classes éclipse la lutte des classes Est-ce que le cynisme a déjà pacifié nos artères ? Ça a hérité de la vue que ça a Ça pense mériter la vie que ça a Est-ce qu’on passera l’arme à droite ? Est-ce qu’on enterrera nos pensées avant qu’elles nous enterrent ? Est-ce qu’on passera l’arme à droite ? Est-ce qu’on passera l’arme à droite ? "Pass the weapon to the right" This is a song I wrote and sing with our friend Noé Talbot, a songwriter from Quebec with whom we toured a lot those past few years. The french expression "to pass the weapon to the left" means "dying", we returned that expression "to the right" to talk about the way some of our friends lost some of their convictions growing up, and how modern life, Uber/Netflix comfort turns them into the old reactionary idiots we always hated. I’m afraid to take that path without knowing it sometimes, I hope we’ll keep our integrity.
10.
Vampire 02:02
Esclave parmi les esclaves La virilité m’amuse autant qu’elle me dégoûte Éduqué malgré moi comme un petit chef Il n’y a pas de nature masculine J’ai tellement de misère à me subir L’homme fort est un putain de vampire On en aura parlé des clichés De coupes du monde en déménagements L’Histoire est toujours racontée Du point de vue des petits garçons arrogants "Vampire" This song is about masculinity, and how the mainstream cliché of virility and manhood makes me uncomfortable with my male body. It takes time and a lot of distance to re-evaluate and deconstruct that dominant speech. Masculinity is not a natural distinction, and we need to reinvent those concepts..
11.
À force de se tenir nu Face à la vérité On se demande pourquoi le dieu des gueux Est toujours du côté des riches L’enfer des pauvres fait le paradis des princes À l’amiable, ils ne céderont jamais rien De la fange à nos chaumières Laborieux et repoussant Le pain ne se transforme pas en chair Le vin ne goûte pas comme le sang L’enfer des pauvres fait le paradis des princes À l’amiable, ils ne céderont jamais rien Notre dégoût du beau linge Ne suppose pas nos pieds sales En attendant le tocsin Nous dormirons sur la paille Ni pain, ni liberté Ça ne nous prendra que des flammes Sans roi, ni monnaie Nous sommes votre prochain drame Notre cœur est plus vaste Que tous les projets de mur Plus noir que l’plus sombre des contrastes Plus solide que toutes les armures "The War of the Poor" Liberalism managed somehow to make the class opposition disappear, by dividing the workers, and making the identification of rulers as enemies more subtle than it used to be. Their weapons being the isolation of the division of labor, delocalization, and uberization of the workers of course, but also creating this illusion of comfort through consumerism for the popular classes... But class war is still relevant to me, and it seems like more and more people realize this and that the tendency might reverse, and that we could win that fight someday... I guess it’s one of the only "optimistic" songs I ever wrote.
12.
L'argile 01:48
Je respire ces vapeurs d’angoisse À chaque nom qui s’échappe Je passe au travers du nuage De chaque mot qui s’évapore Les insomnies martèlent et serpentent De sciatique en sciatique Les mêmes histoires qui se répètent De migraine en migraine Au cœur de l’ennui d’une ville morte Acteur d’un film où il ne se passe rien Une main qui tremble, un pied qui trépigne Une douleur figée dans l’argile "Clay" This song is about seeing relatives getting old and sick and depressed and how it’s hard to find a way to deal with it, how it resonate with the first few symptoms of elderliness I can experience myself, and how it’s not really to die that is frightening but the whole part when the body and the mind seem to escape the control we once had. The terrible feeling of being trapped in our own body.
13.
Mare Nostrum 02:31
La liberté de circulation N'existe que pour les marchandises Blottis sous des bâches de camion Des sacs poubelles comme valises Victimes de survie et d’espoir Au fond du plus grand cimetière d'Europe L'abondance détourne le regard Face aux navires en détresse Des barbelés entourent les remparts De notre Europe forteresse Coupables de survie et d’espoir Au fond du plus grand cimetière d’Europe "Mare Nostrum" Mare Nostrum is the nickname of the Mediterranean Sea, it’s latin for "our sea". This also the name of an intergovernmental operation in Europe to respond to the "migration crisis" in the past few years. It ceased operations in 2014. This is a song about Europe’s disgraceful way of dealing with refugees, and how nothing seems to get better...

about

Fer de lance de la scène DIY française GUERILLA POUBELLE reviennent avec leur nouvel album "L’ennui" 2 ans après leur dernier brûlot "La nausée". Composé sur la route et enregistré à Montréal entre deux concerts, le trio s’est habillé d’un son énorme tout en restant fidèle à sa fraicheur habituelle. Le discours embrasse une radicalité encore plus vindicative : le verbe est cru et virulent, il écharpe à tout-va néo-libéralisme, mépris de classe, consumérisme, clichés de genre et autres boutures de cette société malade qui nous oppresse chaque jour un peu plus.

credits

released January 31, 2020

license

tags

about

GUERILLA ASSO Paris, France

DIY FRENCH PUNK LABEL, GIGS & DISTRO

discography

contact / help

Contact GUERILLA ASSO

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account

GUERILLA ASSO recommends:

If you like L'ennui, you may also like: